FIN DE SAISON COMPLIQUÉE POUR LE RACING CLUB PARTNERS

Les playoffs de la saison 2013 de NASCAR Whelen Euro Series sont à oublier pour le Racing Club Partners qui a vu en deux meetings ses espoirs de terminer dans le top-10 des différents classements (ELITE, OPEN et endurance) s’envoler, la Toyota Camry n°46 étant impliquée dans un spectaculaire accident, sans en être à l’origine.

Lors de la journée du samedi, Nathalie Maillet était plus que jamais en lice pour un top-10 au championnat ELITE. La pluie s’invitant sur le tracé sarthois à quelques minutes du départ, les pilotes ont dû faire un choix, Nathalie a choisi les pneumatiques pluie, malheureusement l’ondée ne fut que passagère et la température de ses gommes a rapidement grimpé tout au long d’une course disputée sous un épais brouillard et avec une forte présence de la voiture de sécurité il était compliqué de dépasser, d’autant que les pneumatiques prévus pour la pluie se sont rapidement dégradés. Sous le drapeau à damier la pilote de la Toyota n°46 se classe dix-septième.

Dans l’après-midi c’était Christophe de Fierlant qui avait la mission d’accrocher le meilleur résultat possible dans la première course OPEN. Avec une douzième place à l’arrivée et les soixante-quatre points qui vont avec le pilote belge restait dans la course au top-10. Parti de la douzième position le pilote belge atteignait la huitième place dès les premiers tours de roues devant l’ensemble de ses adversaires pour le top-10 au championnat pilote ainsi qu’au classement Gentlemen. Malheureusement pour lui une erreur dans le dernier virage de la

course, allait lui coûter quatre places à l’arrivée et huit points.

 

Une journée de dimanche noire !

 

Si la journée de samedi a été mi-figue, mi-raison, que dire de celle de dimanche, marquée par l’accident de Nathalie Maillet en fin d’épreuve ELITE, sortie par le pilote suisse Stéphane Jaggi alors qu’elle venait de lui prendre une position dans le virage du raccordement.

La Toyota Camry n°46 a terminé sa course, et sa saison, dans le muret extérieur en tapant en marche arrière. Plus de peur que de mal pour Nathalie qui avouait avoir encore mal à la tête plusieurs dizaines de minutes après cet accident.

« Physiquement je vais bien, même si j’ai très mal à la tête » commentait Nathalie Maillet après son accident. « C’est dur de terminer la saison sur un accident qui aurait pu être bien plus grave si j’avais tapé directement dans le mur en béton. Je ne sais pas ce qui s’est passé, cela faisait plusieurs tours qu’il allumait son pneumatique avant droit au freinage du raccordement, j’ai pu en profiter pour lui prendre l’intérieur dans le double droit, mais à la sortie, alors qu’il avait la place, il est revenu sur moi et m’a touché pour m’envoyer en tête à queue. »

Malgré la motivation des mécaniciens pour remettre en état de marche la Toyota Camry n°46 afin que Christophe de Fierlant défende ses chances, les trois heures séparant les deux courses de la journée étaient insuffisantes pour permettre autre chose qu’une réparation de fortune, l’équipe a ainsi décidé de ne pas envoyer son pilote en piste dans de mauvaises conditions, afin de ne pas être un danger pour les adversaires.

« Franchement c’est frustrant de terminer la saison sans pouvoir défendre ses chances sur la piste » assurait Christophe de Fierlant avant le départ de la dernière course OPEN de l’année. « Le choc a été violent pour Nathalie, et cela aurait pu être bien plus grave pour sa santé. La voiture est totalement détruite et nous n’avons aucune solution de recours, car les réparations auraient pris beaucoup trop de temps pour que la Toyota n°46 soit dans un état correct. »

Et maintenant 2014 !

Douzième du championnat Nathalie Maillet termine avec 475 points à 221 longueurs du champion, l’Espagnol Ander Vilariño et échoue à 58 points de la

dixième place.

De son côté, Christophe de Fierlant, avec une course de moins au compteur – qui plus est en playoffs lorsque ça compte double – se classe onzième du championnat avec 477 unités, 209 de moins que le champion Anthony Gandon ainsi qu’à vingt-sept points de la dixième place.

 

Malgré ce très mauvais week-end pour le Racing Club Partners, l’équipe est résolument tournée vers la saison 2014, avec pas moins de trois équipages prévus tout au long des six meetings de la saison, qui débutera à Valencia en Espagne pour s’achever une nouvelle fois au Mans.

You must be logged in to post a comment.